Sculptures

BERIT

BERIT HILDRE est née en 1964 en Norvège. "L'humanité au sens spirituel, est le credo de cette svelte jeune femme qui, au premier toucher, peut transmuter une terre malléable en lumière. Tant de connaissance sans avoir jamais rien osé demander aux institutions...Berit est autodidacte. Corps d'enfants, femmes songeuses, éperdues d'éternité, font partie de son quotidien" « Mes petites filles sont comme des fleurs, merveilleusement fraiches et belles, vulnérables, à la merci de tant de choses qui peuvent, en un instant, anéantir ce petit miracle ; une pâquerette, une petite fille… Les petites filles croient aux anges, aux fées, aux princes et aux magiciens. Les petites filles collectionnent toutes sortes de choses ; des cailloux bizarres, des plumes d’anges, des noisettes tombées d’un arbre, des petites boites vides et des secrets au creux de la main. »

lire plus...

BERIT

BERIT HILDRE est née en 1964 en Norvège. "L'humanité au sens spirituel, est le credo de cette svelte jeune femme qui, au premier toucher, peut transmuter une terre malléable en lumière. Tant de connaissance sans avoir jamais rien osé demander aux institutions...Berit est autodidacte. Corps d'enfants, femmes songeuses, éperdues d'éternité, font partie de son quotidien" « Mes petites filles sont comme des fleurs, merveilleusement fraiches et belles, vulnérables, à la merci de tant de choses qui peuvent, en un instant, anéantir ce petit miracle ; une pâquerette, une petite fille… Les petites filles croient aux anges, aux fées, aux princes et aux magiciens. Les petites filles collectionnent toutes sortes de choses ; des cailloux bizarres, des plumes d’anges, des noisettes tombées d’un arbre, des petites boites vides et des secrets au creux de la main. »

lire plus...

FRANCOISE FRANCQ

Françoise FRANCQ est née en Belgique où elle fait ses études d’illustration à l’école St Luc de Bruxelles. Egalement passionnée par la sculpture et le modelage, elle suit parallèlement des cours à l’académie des Beaux-Arts et dans différents ateliers tout au long de son parcours. Le dessin reste le point de départ de tous ses projets, lui permettant par la rapidité du geste, de visualiser la pièce imaginée et tendre vers l’harmonie des formes et des lignes. Ses sculptures épurées dégagent une douce sérénité, une féminité raffinée et délicate, mais pas fragile. Réalisées en Bronze, elles sont patinées sobrement dans un esprit contemporain laissant la caresse de la lumière les redessiner naturellement. « ELLE M » est le fil rouge qui relie les sculptures entre elles, c’est le début des titres et le commencement d’une histoire laissant l’imaginaire de chacun prendre le relais.

lire plus...

FRANCOISE FRANCQ

Françoise FRANCQ est née en Belgique où elle fait ses études d’illustration à l’école St Luc de Bruxelles. Egalement passionnée par la sculpture et le modelage, elle suit parallèlement des cours à l’académie des Beaux-Arts et dans différents ateliers tout au long de son parcours. Le dessin reste le point de départ de tous ses projets, lui permettant par la rapidité du geste, de visualiser la pièce imaginée et tendre vers l’harmonie des formes et des lignes. Ses sculptures épurées dégagent une douce sérénité, une féminité raffinée et délicate, mais pas fragile. Réalisées en Bronze, elles sont patinées sobrement dans un esprit contemporain laissant la caresse de la lumière les redessiner naturellement. « ELLE M » est le fil rouge qui relie les sculptures entre elles, c’est le début des titres et le commencement d’une histoire laissant l’imaginaire de chacun prendre le relais.

lire plus...

MOREL

Philippe MOREL est né en 1948 à ISIGNY SUR MER dans le Calvados. Il dessine depuis son plus jeune âge, se passionne aussi pour la photographie; Ce qui le conduit naturellement vers l’école des Beaux Arts de CAEN de 1968 à 1971. Il a passé la dernière année, enfermé dans sa cave, à travailler la glaise, il découvre « le feu » les cuissons, se passionne pour la matière. L’aspect craquelé de ses œuvres est sa signature qui allie la fragilité et la force de la matière argileuse, fragmentée, cassée, cuite, brulée. Cette dualité entre force et fragilité, s’exprime le plus souvent à travers les personnages représentés. La beauté féminine est son domaine de prédilection, les corps sont posés, sereins, parfois torturés, fragiles. Les visages sont étonnements expressifs, les corps, souvent craquelés, ébauchés, ils laissent une forte place à l’imagination. Visages et corps sont en construction ou en décomposition, chacun y mettra le sens qu’il veut. Entre tradition et modernité, force et sensibilité, les œuvres de Philippe MOREL sont exposées dans des galeries des quatre coins de France.

lire plus...

MOREL

Philippe MOREL est né en 1948 à ISIGNY SUR MER dans le Calvados. Il dessine depuis son plus jeune âge, se passionne aussi pour la photographie; Ce qui le conduit naturellement vers l’école des Beaux Arts de CAEN de 1968 à 1971. Il a passé la dernière année, enfermé dans sa cave, à travailler la glaise, il découvre « le feu » les cuissons, se passionne pour la matière. L’aspect craquelé de ses œuvres est sa signature qui allie la fragilité et la force de la matière argileuse, fragmentée, cassée, cuite, brulée. Cette dualité entre force et fragilité, s’exprime le plus souvent à travers les personnages représentés. La beauté féminine est son domaine de prédilection, les corps sont posés, sereins, parfois torturés, fragiles. Les visages sont étonnements expressifs, les corps, souvent craquelés, ébauchés, ils laissent une forte place à l’imagination. Visages et corps sont en construction ou en décomposition, chacun y mettra le sens qu’il veut. Entre tradition et modernité, force et sensibilité, les œuvres de Philippe MOREL sont exposées dans des galeries des quatre coins de France.

lire plus...

KYMIA

Kymia est née en 1969. Après les Arts Appliqués de Lyon et les Beaux-Arts d’Annecy, elle travaille comme élève puis assistante dans l’atelier du sculpteur H.Tonglet (Ardennes) pendant 12 années. Par la suite, Kymia devient fondeur en bijouterie, se forme aux techniques de la chaudronnerie et apprend à souder l’aluminium. Ses divers séjours en fonderie d’art enrichissent ses connaissances en ciselure sur métal. Depuis 1988, Kymia a exposé dans de nombreuses galeries européennes mais aussi au musée Faure d’Aix les Bains, au musée d’Art Sacré de St Nicolas de Véroce, au musée de l’Aluminium de St Michel de Maurienne, et au musée des Gueules Rouges de Tourves. Ses oeuvres sont présentes dans les collections permanentes du musée Faure d'Aix les Bains, du musée des Gueules Rouges de Tourves, du musée d’Art Sacré de Saint Nicolas de Véroce et du conservatoire d’Art et d’Histoire d’Annecy. --------------------------------- Kymia est une artiste baroque, fragile et insoumise. Elle a trouvé dans l'Aluminium matière à son âme. Au début rien n'est décidé et rien ne se fige. Guidée par le métal qu'elle éviscère littéralement, cherchant sa propre exaltation dans le feu et la forge, elle crée des oeuvres suspendues entre réel et irréel, entre le signifiant et l'émoi. Elle charme et dérange, tournant en obsession ses tourments ordinaires et nous interrogeant inlassablement sur notre propre existence. Ses sculptures sont lourdes d'histoire, la sienne mais aussi la nôtre qu'elle nous tend comme un miroir.

lire plus...

KYMIA

Kymia est née en 1969. Après les Arts Appliqués de Lyon et les Beaux-Arts d’Annecy, elle travaille comme élève puis assistante dans l’atelier du sculpteur H.Tonglet (Ardennes) pendant 12 années. Par la suite, Kymia devient fondeur en bijouterie, se forme aux techniques de la chaudronnerie et apprend à souder l’aluminium. Ses divers séjours en fonderie d’art enrichissent ses connaissances en ciselure sur métal. Depuis 1988, Kymia a exposé dans de nombreuses galeries européennes mais aussi au musée Faure d’Aix les Bains, au musée d’Art Sacré de St Nicolas de Véroce, au musée de l’Aluminium de St Michel de Maurienne, et au musée des Gueules Rouges de Tourves. Ses oeuvres sont présentes dans les collections permanentes du musée Faure d'Aix les Bains, du musée des Gueules Rouges de Tourves, du musée d’Art Sacré de Saint Nicolas de Véroce et du conservatoire d’Art et d’Histoire d’Annecy. --------------------------------- Kymia est une artiste baroque, fragile et insoumise. Elle a trouvé dans l'Aluminium matière à son âme. Au début rien n'est décidé et rien ne se fige. Guidée par le métal qu'elle éviscère littéralement, cherchant sa propre exaltation dans le feu et la forge, elle crée des oeuvres suspendues entre réel et irréel, entre le signifiant et l'émoi. Elle charme et dérange, tournant en obsession ses tourments ordinaires et nous interrogeant inlassablement sur notre propre existence. Ses sculptures sont lourdes d'histoire, la sienne mais aussi la nôtre qu'elle nous tend comme un miroir.

lire plus...

RONAYETTE

Marie-Noëlle RONAYETTE est née en 1952. Originaire de Bourgogne, elle se lance très tôt dans la sculpture après des études littéraires et une école de céramistes. Elle développe ensuite sa technique dans l’atelier du sculpteur François HERMANN. Elle travaille des personnages dans un univers tendre et poétique. La série colorée des baigneurs mélange, le bronze, l’ inox, l’argenture dans un univers qui allie légèreté et rigueur technique. RONAYETTE expose dans des galeries de Knokke , Belgique Toulon, Lyon ,Paris, Bordeaux EXPOSITIONS à L'INTERNATIONAL Amsterdam, Institut français, PAYS BAS , Bâle , Rhy Art Fair de Art Basel - SUISSE: Zurich, Art International Zurich - Shanghai , Lafayette design center - CHINE Art Basel Miami du 1 au 4 décembre - USA RECOMPENSES - SELECTIONS - COMMANDE PUBLIQUES 2010 2012 Paris , Carrousel du Louvre , médaille d'argent Cannes , médaille d'or 2014 relations culturelles franco-chinoise. 2016 Commande pour le siège social du Crédit Agricole Sélectionnée à L'institut Français d' Amsterdam PAYS -BAS Exposition au Lafayette Design Center de SHANGHAI , CHINE.

lire plus...

RONAYETTE

Marie-Noëlle RONAYETTE est née en 1952. Originaire de Bourgogne, elle se lance très tôt dans la sculpture après des études littéraires et une école de céramistes. Elle développe ensuite sa technique dans l’atelier du sculpteur François HERMANN. Elle travaille des personnages dans un univers tendre et poétique. La série colorée des baigneurs mélange, le bronze, l’ inox, l’argenture dans un univers qui allie légèreté et rigueur technique. RONAYETTE expose dans des galeries de Knokke , Belgique Toulon, Lyon ,Paris, Bordeaux EXPOSITIONS à L'INTERNATIONAL Amsterdam, Institut français, PAYS BAS , Bâle , Rhy Art Fair de Art Basel - SUISSE: Zurich, Art International Zurich - Shanghai , Lafayette design center - CHINE Art Basel Miami du 1 au 4 décembre - USA RECOMPENSES - SELECTIONS - COMMANDE PUBLIQUES 2010 2012 Paris , Carrousel du Louvre , médaille d'argent Cannes , médaille d'or 2014 relations culturelles franco-chinoise. 2016 Commande pour le siège social du Crédit Agricole Sélectionnée à L'institut Français d' Amsterdam PAYS -BAS Exposition au Lafayette Design Center de SHANGHAI , CHINE.

lire plus...

MIRAMONTES

Miramontes est née à Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. Ce haut lieu de pèlerinage, à l'origine celtique, la fascine toujours et reste pour elle un pays magique. Mais c'est en Belgique, à Bruxelles, que l'artiste grandit et fait ses études: elle obtient un régendat en Arts Plastiques à l'Institut Sainte Marie. Elle poursuit sa formation à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Gilles, dans l'atelier de Patrick Pouillart où elle acquiert une solide expérience du dessin et du croquis sur modèle vivant. Elle garde de cette expérience le besoin de fixer à tout moment la gestuelle de l'homme, attitudes et impressions jetées sur de multiples cahiers de croquis, autant de témoignages du regard subtil et perspicace qu'elle promène autour d'elle. Elle suit également les cours de l'historien d'art Gastón Fernandez qui marque sa réflexion artistique, rigoureuse mais généreuse, toujours animée d'une grande ouverture d'esprit. C'est dans l'atelier de Jacob Hasbún, qu'elle découvre avec passion la sculpture qui devient la voie d'expression privilégiée à laquelle elle se consacre désormais. Chaque jour, Isabel Miramontes s'isole dans son atelier. Là, avec ferveur, faisant écho à ses croquis, elle façonne la terre, explore de nouvelles formes pour donner corps à sa vie intérieure et transmettre sa vision du monde. Frappée par une silhouette, un mouvement, un symbole, une pensée, Isabel Miramontes traduit avec une émotion profonde et sincère l'attitude humaine. Le langage plastique d'Isabel Miramontes impose l'être humain représenté dans toute l'ambiguïté de sa puissance et de sa fragilité, de son enfermement et de son désir de liberté, de son rêve et de son triomphe. Ce personnage fascinant, synthèse de formes et de pensées, exprime la réalité de la vie avec ses moments de bonheur mais aussi de drame, d'abandon mais aussi de tension, un personnage qui, assurément, interpelle chacun de nous au plus profond de son être. «L'oeil d'Isabel Miramontes, accoutumé à l'art, apprivoise les gestes et les tourments de la vie. Sans attendre, elle les réinvente dans son univers créateur. L'homme et son support se diffusent, se désintègrent et se réinventent en nouvelle matière. Matière réduite à l'essentiel, qui doucement se mue en émotions, en sensations oubliées; valeur suprême de sa destinée. Perceptible sur le visage, étincelant le long de leurs membres, la finesse de ses sculptures aspire à la liberté et se grave à jamais dans notre esprit.» F. Abi Khalil

lire plus...

MIRAMONTES

Miramontes est née à Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. Ce haut lieu de pèlerinage, à l'origine celtique, la fascine toujours et reste pour elle un pays magique. Mais c'est en Belgique, à Bruxelles, que l'artiste grandit et fait ses études: elle obtient un régendat en Arts Plastiques à l'Institut Sainte Marie. Elle poursuit sa formation à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Gilles, dans l'atelier de Patrick Pouillart où elle acquiert une solide expérience du dessin et du croquis sur modèle vivant. Elle garde de cette expérience le besoin de fixer à tout moment la gestuelle de l'homme, attitudes et impressions jetées sur de multiples cahiers de croquis, autant de témoignages du regard subtil et perspicace qu'elle promène autour d'elle. Elle suit également les cours de l'historien d'art Gastón Fernandez qui marque sa réflexion artistique, rigoureuse mais généreuse, toujours animée d'une grande ouverture d'esprit. C'est dans l'atelier de Jacob Hasbún, qu'elle découvre avec passion la sculpture qui devient la voie d'expression privilégiée à laquelle elle se consacre désormais. Chaque jour, Isabel Miramontes s'isole dans son atelier. Là, avec ferveur, faisant écho à ses croquis, elle façonne la terre, explore de nouvelles formes pour donner corps à sa vie intérieure et transmettre sa vision du monde. Frappée par une silhouette, un mouvement, un symbole, une pensée, Isabel Miramontes traduit avec une émotion profonde et sincère l'attitude humaine. Le langage plastique d'Isabel Miramontes impose l'être humain représenté dans toute l'ambiguïté de sa puissance et de sa fragilité, de son enfermement et de son désir de liberté, de son rêve et de son triomphe. Ce personnage fascinant, synthèse de formes et de pensées, exprime la réalité de la vie avec ses moments de bonheur mais aussi de drame, d'abandon mais aussi de tension, un personnage qui, assurément, interpelle chacun de nous au plus profond de son être. «L'oeil d'Isabel Miramontes, accoutumé à l'art, apprivoise les gestes et les tourments de la vie. Sans attendre, elle les réinvente dans son univers créateur. L'homme et son support se diffusent, se désintègrent et se réinventent en nouvelle matière. Matière réduite à l'essentiel, qui doucement se mue en émotions, en sensations oubliées; valeur suprême de sa destinée. Perceptible sur le visage, étincelant le long de leurs membres, la finesse de ses sculptures aspire à la liberté et se grave à jamais dans notre esprit.» F. Abi Khalil

lire plus...

DEYCHAN

DEYCHAN est née en 1946. Après une longue carrière de créatrice de vêtements de scènes et de costume pour le théâtre classique (pièces de Molière notamment ) DEYCHAN se lance dès 2002 dans le travail du modelage, après des cours dans plusieurs écoles, elle expose en galerie dès 2009. La série des « voyageurs » et des « chorales » ,en terre de grès naturelle, connaît un grand succès auprès du public.

lire plus...

DEYCHAN

DEYCHAN est née en 1946. Après une longue carrière de créatrice de vêtements de scènes et de costume pour le théâtre classique (pièces de Molière notamment ) DEYCHAN se lance dès 2002 dans le travail du modelage, après des cours dans plusieurs écoles, elle expose en galerie dès 2009. La série des « voyageurs » et des « chorales » ,en terre de grès naturelle, connaît un grand succès auprès du public.

lire plus...

CLINT

Né en 1977 à Montréal, Paul-Henry CLINT, fils d’une famille de libraire, et petit fils de sculpteur, se plonge très tôt dans les livres d’aventures, d’explorations et d’ethnologie qui éveillent en lui des rêves de voyages. Il est très attiré par les zones polaires et les mers chaudes de la planète comme l’arctique et la Polynésie. Il réalise son premier voyage initiatique au Groenland à l’âge de 16 ans où il passe 2 mois au contact des Inuits. Paul-Henry Clint devient biologiste en 2001 et fait en parallèle deux ans aux beaux-arts en cours du soir. En 2002 il participe à une mission de comptage des ours polaires en mer de BARENTS au nord de la Norvège puis à l’élaboration d’un parc naturel en Alaska. A son retour il multiplie les actions en faveur de leur sauvegarde. Emu par leur beauté et leur noblesse il décide de les représenter en sculptures pour mieux les défendre et les immortaliser. Il utilise ses multiples clichés et documents pour les représenter dans leur vie quotidienne. Paul Henry Clint travaille sur la simplification des formes et sur le mouvement. Il joue sur l’attitude ambivalente de ce grand prédateur aux allures « joueuses et douce » des « nounours de notre enfance ». Son travail épuré et dynamique, met en évidence la grâce et la beauté des formes dans un univers contemporain.

lire plus...

CLINT

Né en 1977 à Montréal, Paul-Henry CLINT, fils d’une famille de libraire, et petit fils de sculpteur, se plonge très tôt dans les livres d’aventures, d’explorations et d’ethnologie qui éveillent en lui des rêves de voyages. Il est très attiré par les zones polaires et les mers chaudes de la planète comme l’arctique et la Polynésie. Il réalise son premier voyage initiatique au Groenland à l’âge de 16 ans où il passe 2 mois au contact des Inuits. Paul-Henry Clint devient biologiste en 2001 et fait en parallèle deux ans aux beaux-arts en cours du soir. En 2002 il participe à une mission de comptage des ours polaires en mer de BARENTS au nord de la Norvège puis à l’élaboration d’un parc naturel en Alaska. A son retour il multiplie les actions en faveur de leur sauvegarde. Emu par leur beauté et leur noblesse il décide de les représenter en sculptures pour mieux les défendre et les immortaliser. Il utilise ses multiples clichés et documents pour les représenter dans leur vie quotidienne. Paul Henry Clint travaille sur la simplification des formes et sur le mouvement. Il joue sur l’attitude ambivalente de ce grand prédateur aux allures « joueuses et douce » des « nounours de notre enfance ». Son travail épuré et dynamique, met en évidence la grâce et la beauté des formes dans un univers contemporain.

lire plus...

DE FRIASSE

Né en 1980, Charlotte de FRIASSE fait d’abord ses études à l’école Nationale Supérieure de Design puis une année à l’école des beaux arts en dessin et sculpture. Après avoir étudié la technique pure et admiré ses maitres, Charlotte de Friasse se détache très vite du style académique pour développer son propre univers. Elle est vite sensibilisée aux rapports humains, et c’est à travers un style élancé et dynamique qu’elle travaille les attitudes et les postures. Ses personnages se déclinent rarement seuls; Le couple et la famille sont ses principaux sujets d’expressions avec un sens esthétique contemporain. Ses thèmes sont la quête du bonheur, la beauté, l’harmonie et la connivence. Elle utilise une technique mixte alliant la noblesse du bronze, ainsi que le fer et la résine.

lire plus...

DE FRIASSE

Né en 1980, Charlotte de FRIASSE fait d’abord ses études à l’école Nationale Supérieure de Design puis une année à l’école des beaux arts en dessin et sculpture. Après avoir étudié la technique pure et admiré ses maitres, Charlotte de Friasse se détache très vite du style académique pour développer son propre univers. Elle est vite sensibilisée aux rapports humains, et c’est à travers un style élancé et dynamique qu’elle travaille les attitudes et les postures. Ses personnages se déclinent rarement seuls; Le couple et la famille sont ses principaux sujets d’expressions avec un sens esthétique contemporain. Ses thèmes sont la quête du bonheur, la beauté, l’harmonie et la connivence. Elle utilise une technique mixte alliant la noblesse du bronze, ainsi que le fer et la résine.

lire plus...